La cure thermale à la suite d’une phlébite, une alliée pour prévenir les complications

La phlébite, aussi appelée thrombose veineuse profonde, est une pathologie à prendre au sérieux. En effet, elle est susceptible d’entraîner d’importantes complications. La réalisation d’une cure thermale, peu de temps après cet incident, permet de réduire les complications et les séquelles post-phlébite.

phlebite

Source photo : Thermes de Sarrailh, Dax.

Une phlébite est le résultat d’un caillou de sang obstruant une veine profonde dans les membres inférieurs, créant ainsi un blocage du flux sanguin. Celui-ci est redirigé en amont du caillot et une hyperpression se forme dans la zone concernée. Les phlébites touchent principalement les jambes, entrainant différents symptômes, tels que des œdèmes, des douleurs dans les mollets ainsi qu’une sensation de lourdeur dans les jambes. Toutefois, chez certains patients, aucun symptôme n’est visible, cela rend la pathologie difficile à détecter et augmente le risque de récidives et de complications (ulcères, varices, œdèmes, atrophies blanches et troubles cutanés…).  La réalisation d’une cure thermale après une phlébite permettra de limiter l’apparition de complications dans le temps, ou de limiter celes menaçant ou déjà présentes.

Un séjour en eau thermale est conseillé dans les 3 à 4 mois suivant une phlébite, après l’accord de votre médecin. Les cures thermales de 3 semaines sont remboursées par la sécurité sociale lorsque celles-ci sont prescrites par un professionnel de la santé (Médecin traitant, phlébologue ou angiologue). Elles permettent d’améliorer la santé et la qualité de la peau et du système circulatoire.

Durant un séjour en eau thermale, plusieurs soins vous seront dispensés. L’objectif est de bénéficier de toutes les vertus de l’eau (décongestionnante, tonifiante, phlébotonique) en fonction de vos besoins :

  • Le couloir de marche : Permet de réaliser un massage circulatoire des jambes, ainsi qu’un effet drainant entraîné par la marche à contre-courant.
  • La douche à pulvérisation des membres inférieurs : Permet de créer un massage léger des veines superficielles et d’améliorer le retour veineux.
  • L’aérobain local : C’est un bain individuel parcouru de bulles d’air comprimé. L’effet vibratoire des bulles d’air réalise un massage musculaire et circulatoire général. Cela permet d’améliorer la micro-circulation cutanée.
  • Application de compresses d’eau thermale : Des compresses imbibées d’eau thermale sont appliquées sur les zones définies par le médecin, cela permet de calmer les douleurs dues à l’insuffisance veineuse (crampes…)
  • Massage sous l’eau : Allongé sous une rampe d’eau thermale, le curiste bénéficie d’un massage doux, à visée circulatoire et drainante, pratiqué par un masseur-kinésithérapeute. Cela permet l’amélioration du retour veineux des jambes et d’assouplir les tissus.

En fonction des stations thermales et de la prescription de votre médecin de cure, vous pouvez également retrouver des soins tels que la douche de forte pression sous immersion en piscine, les bains de jambes, les bains carbo-gazeux, les cataplasmes de boue…

Les stations thermales spécialisées dans le traitement post-phlébite :

Station thermale de Evaux Les Bains

Station thermale de Aix Les Bains

Station thermale de Dax

Station thermale de Bagnole de l’Orne

Station thermale de Luz Saint Sauveur

Station thermale de La Léchère les Bains

Station thermale de Argelès Gazost

Station thermale de Balaruc Les Bains

Station thermale de Saubusse Les Bains

La phlébite est un problème médical qui doit être pris en charge par le corps médical du fait qu’elle peut avoir des conséquences graves lorsqu’elle se complique, par la migration d’un caillot sanguin dans les vaisseaux pulmonaires et engendrer une embolie pulmonaire.

Les épisodes d’insuffisance veineuse et leurs complications peuvent être soignés s’ils sont pris en charge suffisamment tôt. Toutefois, la prévention reste le meilleur des traitements. Si vous souffrez d’une insuffisance veineuse, vous pouvez réaliser une cure thermale en prévention afin d’éviter les diverses complications possibles. La cure thermale étant une approche globale de cette pathologie, différents conseils vous seront apportés afin de réagir au mieux face à cette pathologie.

Consulter les stations thermales traitant les problèmes de phlébologie.

Une cure thermale pour soulager les symptômes liés à la maladie de Charcot Marie Tooth.

La maladie de Charcot Marie Tooth est une maladie génétique héréditaire touchant progressivement les nerfs périphériques et les neurones moteurs. Cette affection évolutive entraine une importante perte de motricité. Il n’existe aucun traitement curatif à l’heure actuelle. La cure thermale viendra comme un traitement de confort afin de soulager les symptômes.

Source photo : Thermes de Lamalou Les Bains

Source photo : Thermes de Lamalou Les Bains

La maladie de Charcot Marie Tooth (CMT) touche autant les hommes que les femmes, les enfants que les adultes. Son apparition est variable au cours de la vie. Cependant elle est souvent diagnostiquée à l’enfance ou chez le jeune adulte en raison de divers problèmes :

  • De déformations des pieds,
  • De sensations anormales,
  • De la perte de la motricité fine

Le diagnostic final de cette pathologie est établi en combinant les caractéristiques cliniques à un test de conduction nerveuse.

L’évolution de cette pathologie est différente en fonction de chaque personne. En effet, la maladie de CMT est une pathologie lente et chronique, dont l’évolution ne peut pas être prédite.

Cette maladie peut affecter lourdement le quotidien des personnes en perturbant la mobilité. Elle entraine des chutes, des entorses, une difficulté à courir et à marcher, des rétractions tendineuses pouvant provoquer la mise en « griffe » des orteils et des doigts… L’évolution lente de la maladie permet toutefois de s’adapter progressivement.

Actuellement, aucun traitement curatif n’existe pour combattre cette maladie. Il existe uniquement des soins de confort. La cure thermale fait partie de cette catégorie. Il est vrai qu’elle ne permet pas de guérir l’affection neurologique mais permet néanmoins d’améliorer la qualité de vie des patients en ralentissant la progression de la maladie et du handicap.

Une cure thermale ayant une orientation en neurologie, en complément de soins médicaux, est d’autant plus intéressante et efficace lorsqu’elle est débutée tôt dans l’évolution de la maladie. Une cure thermale en neurologie a pour objectif de ralentir l’installation des symptômes et des douleurs qui leurs sont liées.

Durant les 3 semaines de cure thermale, le curiste reçoit différents soins à base d’eau thermale aux nombreuses vertus bénéfiques (antalgique, tonique, anti-inflammatoire…).

Au programme :

  • Bains avec ou sans douches sous-marine,
  • Douches au jet,
  • Pulvérisations,
  • Applications de boues,
  • Mobilisations et massages des membres sous l’eau.

Des cours de Gymnastique, des ateliers d’ergothérapie, de rééducation orthophoniste relaxation et sophrologie sont également au programme.
Il existe 3 établissements en France ayant l’orientation neurologie :

La Station thermale de Néris-les-Bains

La Station thermale de Ussat-les-Bains

 

Ainsi que la station thermale de Lamalou Les Bains, qui a mis en place une cure thermale spécifique à la maladie de CMT. Cela signifie que cette station, en plus de la cure thermale en neurologie, a mis en place un module spécifique proposant des soins spécifiques et adaptés à la pathologie.