Une cure thermale pour soulager les acouphènes

Bourdonnements, sifflements, chuintement dans les oreilles, vous souffrez probablement d’acouphènes, comme près de 16 millions de français. Les acouphènes sont souvent bénins mais peuvent avoir des conséquences néfastes sur la qualité de vie, surtout qu’il n’existe pas de traitement à l’heure actuelle. La cure thermale viendra comme un traitement de confort afin d’améliorer la qualité de vie du patient.

Source photo : http://alternative-bienetre.com

Source photo : http://alternative-bienetre.com

Les acouphènes sont une gêne sonore perçue au quotidien par les personnes concernées. Ces bruits parasitaires ont diverses origines (expositions répétées au bruit, otites, vieillissement, diverses maladies, choc émotionnel, trouble hormonal). S’ils ne sont pas traités, ils peuvent entraîner divers troubles tels que des insomnies ou bien des vertiges.

Que les acouphènes soient occasionnels, intermittents ou continus, vous devez consulter un ORL afin de limiter les gênes et les effets secondaires (insomnies, vertiges, stress, dépression…). Dans certains cas, les acouphènes entraînent une telle dégradation de la qualité de vie que le patient tombe en dépression.

Il reste primordial de traiter les troubles associés (hypertension, troubles hormonaux…), puisqu’à l’heure actuelle, aucun traitement n’a pu démontrer son efficacité dans le traitement de ce trouble. La réalisation d’une cure thermale viendra comme un traitement de confort. Un séjour en eaux thermales vous permettra de ne plus vous focaliser sur ces bruits sourds. Vous apprendrez à les passer au second plan de votre vie, afin de retrouver un environnement de sérénité et un quotidien plus agréable en diminuant le stress et l’anxiété.

La cure thermale est une prise en charge globale. Elle prend en compte tant le coté psychologique que physique afin d’appréhender la pathologie dans sa totalité. De ce fait, une cure thermale comprendra tant des soins à base d’eau thermale que des séances de relaxations (sophrologie, gymnastique douce, atelier de groupe, atelier de parole, rendez vous avec un psychologue, Qi Gong, hypnose…)

Une cure thermale pour les acouphènes est un module complémentaire, qui doit être réalisé en parallèle d’une cure thermale conventionnée de 18 jours (Cure thermale en ORL, Voies respiratoires). Ces modules ne sont pas pris en charge pas la sécurité sociale.
Il existe également des courts séjours et mini-cures thermales spécialisées de quelques jours.

Rendez vous aux thermes de Cambo-les-Bains et de Bagnères-de-Luchon, deux stations thermales qui se sont spécialisées dans le traitement global de cette pathologie. Vous pourrez y rencontrer d’autres patients dans la même situation et échanger librement sur vos ressentis et votre vie quotidienne.

Actualité – L’appareil Kneipp, une nouveauté unique en France pour les Thermes de La Léchère les Bains

Source : communiqué de presse juin 2018

Appareil Kneipp

La station thermale de La Léchère les Bains, spécialisée en phlébologie, a récemment fait installer un dispositif sur mesure, unique en France : l’appareil Kneipp, un soin spécialisé pour la phlébologie.

Le soin Kneipp produit le même effet qu’une douche écossaise, alliant une alternance d’aspersions de fines gouttelettes chaudes, puis froides, jusqu’au sommet du mollet. Cela permet de stimuler la régulation de la microcirculation cutanée.

L’effet sédatif sur les symptômes veineux est immédiat : une impression de légèreté des jambes est ressentie par le patient et celle-ci perdure longtemps. Il ne faut pas oublier également que le système de mémoire fabuleux du corps s’imprègne de tous les ressentis et que les bénéfices s’amplifient à chaque séance.

Ce nouvel appareil résulte de l’expérience et du savoir faire de cette station thermale et du centre de recherche universitaire implanté au sein du complexe thermal, le C.R.U.L.L et d’un important investissement financier.

Bonne nouvelle, toutes les cures conventionnées de 18 jours et les mini-cures de 3 ou 6 jours de La Léchère-les-Bains en orientation phlébologie incluent les soins Kneipp dans leurs protocoles.

La médecine thermale bénéfique dans le cas de lipodystrophie chez les patients diabétiques.

Les personnes atteintes de diabète peuvent bénéficier d’une cure thermale en complément de leurs traitements afin d’améliorer leur état général. Chez plus de 30 % des personnes souffrant de diabète de type 1, l’insuline à un effet secondaire : la lipodystrophie. Un séjour en eaux thermales permettra d’améliorer l’état cutané et sous cutané du patient.

Source photo :  http://www.thermesdevals.com

Source photo : http://www.thermesdevals.com

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune. Elle entraîne la destruction de certaines des cellules du pancréas nécessaire dans la production d’insuline. C’est une hormone régulant la glycémie dans l’organisme.

Chez le patient diabétique de type 1, les injections quotidiennes d’insuline sont nécessaires afin de pallier l’insuffisance du pancréas. En moyenne, un patient doit s’injecter 1 à 5 doses d’insuline par jour. Elles doivent être administrées sur différentes zones du corps (ventre, cuisses, fesses et bras) afin d’éviter les déformations de la peau (et les lipodystrophies) et d’optimiser l’assimilation de l’insuline.

L’injection d’insuline présente des effets secondaires, notamment celui de la lipodystrophie, que l’on retrouve chez une majorité de patient.

La lipodystrophie est une accumulation de tissus adipeux au niveau des zones habituelles et répétées d’injections. Ces amas graisseux doivent être repérés car ils peuvent compromettre l’équilibre glycémique en raison d’une diffusion instable dans l’organisme de l’insuline.

En plus de son caractère à risque, la lipodystrophie a également des répercutions esthétiques sur le corps du patient. Cet épaississement de tissu graisseux donne à la peau une texture différente, visible comme une boule disgracieuse de part et d’autre des zones d’injections.

Que ce soit pour des raisons médicales ou esthétiques, les zones atteintes par des lipodystrophies doivent être mise au repos. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter votre médecin.

La cure thermale dans le cas de diabète de type 1, notamment de lipodystrophie, est conseillée. En effet, les soins à base d’eau thermale permettront une meilleure diffusion de la graisse sous cutanée, en atténuant les amas graisseux, et amélioreront considérablement l’état cutané du patient.

La station de Vals Les Bains, spécialiste du diabète, accueille chaque année de nombreux patients souffrants de lipodystrophie.

D’autres établissements tel que Brides Les Bains, Montrond-Les-Bains, Vals les Bains ou Aulus Les Bains sont également spécialisées dans la prise en charge du diabète.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire notre article concernant le « Thermalisme et le diabète. Une prise en charge complémentaire de la maladie pour des effets bénéfiques à long terme ».