Le traitement de l’endométriose en cure thermale. Un séjour bénéfique pour soulager cette maladie chronique.

Les eaux thermales de certaines stations françaises, riches en oligo-éléments, permettent de soulager et de réduire les douleurs gynécologiques dues à l’endométriose. Cette maladie chronique touche 10 à 20% des femmes (en âge de procréer) mais reste encore peu connue. L’endométriose entraine de violentes douleurs gynécologiques au quotidien et peut conduire à une infertilité.

 

L’endométriose est une maladie affectant le tissu des parois recouvrant l’utérus (appelé endomètre). C’est ce tissu utérin qui s’épaissit au cours du cycle menstruel, et lors de l’absence de fécondation, il se désagrège en saignant, c’est l’apparition des règles. Dans le cas d’une endométriose, du tissu similaire à l’endomètre se développe hors de l’utérus pour atteindre d’autres parties du système génital et digestif (trompes, ovaires, vessie). Ce phénomène provoque de nombreuses lésions telles que des kystes et des adhérences.

Malgré son développement hors de l’utérus, ce tissu continue à fonctionner selon le cycle menstruel en s’épaississant puis en se désagrégeant. C’est ce qui entraine de nombreuses douleurs de façon permanente (durant les règles, en période d’ovulation, pendant les rapports sexuels ou encore lors du passage aux toilettes).

Il n’existe pas, à l’heure actuelle, de traitement permettant de guérir de cette pathologie chronique. Différents traitements sont néanmoins proposés aux femmes en fonction de leurs situations (pour soulager la douleur, pour limiter le risque d’infertilité, pour appuyer un désir de grossesse…)

La cure thermale ayant une orientation « gynécologie » vient comme un traitement naturel et global de la maladie. Prescrite par votre médecin traitant, elle vous sera remboursée en partie par la sécurité sociale.

Les eaux utilisées lors de cure thermale, par leurs compositions riches en soufre, en sodium et en bicarbonate, ont une action antalgique puissante, une action cicatrisante et antispasmodiques sur les muqueuses génitales.

 

Différents soins sont prescrits lors de la cure :

  • Bain avec irrigation vaginale, afin d’appliquer l’eau thermale en grande quantité directement sur les muqueuses
  • Compresse décongestionnante
  • Douche générale au jet
  • Piscine de mobilisation
  • Columnisation, c’est une application intra-vaginale de mèches imbibées d’eau thermale

 

Ces soins à base d’eau sont souvent complétés par différents ateliers selon chaque pathologie :

  • Séance de relaxation-sophrologie
  • Conférence et atelier nutrition
  • Activité physique adaptée
  • Groupe de parole
  • Rendez-vous avec un ostéopathe ou une sage-femme

 

Une diminution de la douleur est souvent observée après la 2ème semaine de soins.

Si des résultats sur le long terme veulent être observés, la cure thermale doit être réalisée sur plusieurs années consécutives.

Les établissements proposant la cure thermale « Endométriose » ou un module spécifique :

 

ACTU – L’île de la Réunion pour votre prochaine cure thermale ? Les thermes de Irénées Accot vous accueillent à Cilaos

 

SItuée dans l’océan indien, l’île de la réunion ne compte qu’une station thermale, celle de Cilaos. Après 3 mois de fermeture pour travaux, les thermes de Irénées Accot rouvrent pour vous accueillir dans un cadre repensé.

Les thermes de Irénées Accot sont agréés pour les cures thermales « Rhumatologie » et « Affection digestive et maladie métabolique » grâce à leurs eaux riches en fer et naturellement chaudes (37°).

Après les travaux et près de 600 000€ investis, l’établissement vous accueillera dans un magnifique cadre naturel et dans un espace totalement rénové : peinture, carrelage, décoration mais également système de ventilation, d’aération, de chauffage et des équipements de soins renouvelés.

La station, qui accueillait jusqu’à présent 500 curistes chaque année, espère augmenter la fréquentation de son établissement.

 

Pour plus d’information en vidéo sur la réouverture http://www.linfo.re/la-reunion/societe/728726-reouverture-des-thermes-de-cilaos-apres-3-mois-de-travaux

 

 

Octobre Rose : Le thermalisme, un allié après un cancer du sein.

Chaque année depuis 24 ans, au mois d’octobre, les villes françaises s’habillent en rose. Les objectifs : communiquer, informer, partager et vaincre le cancer du sein.

1 femme sur 8 est concernée par le cancer du sein chaque année. Le dépistage précoce permet d’atteindre un très haut taux de guérison. Cependant, le traitement est lourd, long, difficile et laisse de nombreuses cicatrices tant phycologiques que physiques. Cela est notamment dû aux nombreux effets secondaires sur l’organisme.

Des établissements français se sont spécialisés dans le traitement « post-cancer du sein ». En effet, la cure thermale vient accompagner la femme dans sa convalescence. Une cure thermale n’est pas un traitement contre la maladie, mais une approche globale des séquelles laissées par le cancer du sein.
Les vertus des eaux thermales soulagent les douleurs laissées par la chimiothérapie, les cicatrices encore douloureuses, mais elles permettent également d’améliorer l’aspect des muqueuses et de la peau, de réduire les douleurs articulaires, d’atténuer l’anxiété et le stress laissés par la maladie.

La cure thermale est composée de soins à base d’eau (douches, douches aux jets, douches filiformes, bains, mobilisation en piscine, massages, application de boue thermale…). Elle permet aux patientes de prendre du temps pour elles, de se retrouver en contact avec d’autres personnes dans la même situation. Le cadre particulier de la cure thermale, permet aux femmes de se reconstruire sur le plan psychologique et physique en douceur.

Les établissements engagés dans les cures « post-cancer du sein » :

  • Les cures conventionnées :

Thermes Saint Gervais Mont Blanc

Station thermale de la Bourboule

Station thermale de La Roche Posay

Station thermale de Luz Saint-Sauveur

Station thermale d’Argelès-Gazost

Station thermale de Brides-les-Bains

Vichy Thermes Callou

Station thermale Avène-les-Bains

Station thermale de Luchon

 

D’autres établissements proposent des modules complémentaires en plus de la cure thermale pour le cancer du sein.

 

  • Les mini-séjours :

Station thermale de Gréoux-les-Bains

Station thermale de Cambo-les-Bains

Station thermale de Challes-les-Eaux

Station thermale Le Mont Dore

Station thermale Châtel-Guyon

Station thermale La Léchère

 

Dans tous les cas, il est primordial d’être régulièrement suivie par un médecin (gynécologue, sage-femme, médecin traitant…) afin de dépister au plus tôt une anomalie.

La cure thermale, Une solution intéressante dans les cas de sinusite chronique

La sinusite est une inflammation des cavités nasales survenant principalement après un rhume. Chez certaines personnes, le phénomène de sinusite devient chronique et difficile à gérer au quotidien. Des traitements peuvent être mis en place mais ils perdent cependant en efficacité sur le long terme. La cure thermale est alors prescrite comme un traitement complémentaire car ses effets bénéfiques sur l’organisme sont reconnus.

La sinusite est une infection virale ou bactérienne affectant occasionnellement les muqueuses, les sinus et la cavité nasale. Cependant, après plusieurs cycles infectieux chez certaines personnes, la sinusite devient chronique. Cette chronicité se traduit par des cycles infectieux de 4 à 8 semaines, plusieurs fois par an. Il devient alors plus compliqué de la guérir sur le long terme.

La sinusite est une pathologie bénigne dont les symptômes sont douloureux (sensation de pression et de douleur autour des orbites, congestion nasale, sécrétions épaisses et purulentes, perte/ou diminution de l’odorat, mauvaise haleine). Un traitement médical sur le long terme est mis en place afin de limiter l’infection, toutefois celui-ci connait une perte d’efficacité au fil du temps.

La cure thermale est un traitement naturel et efficace permettant de soulager les symptômes entraînés par la sinusite. L’eau thermale permet de réduire les cycles infectieux en améliorant la qualité des muqueuses. Dans un second temps, les soins d’eau thermale permettront de réduire considérablement la prise d’antibiotique sur le long terme.

Les eaux thermales utilisées durant les soins (cure de boissons, gargarisme, pulvérisation, aérosol…) soulagent les douleurs grâce à ses actions antalgiques sur l’organisme. Elles permettent également de nettoyer en profondeur les muqueuses, d’améliorer leur aspect et leur état. La cure thermale aboutit à des résultats significatifs sur l’état du patient. Malgré tout, lorsque des effets sur le long terme veulent être observés, la cure doit être répétée plusieurs années consécutives.

En parallèle de la cure thermale, des ateliers d’éducation thérapeutique sont mis en place afin d’aborder cette maladie dans sa globalité. Durant ces ateliers, des conseils et des règles d’hygiènes sont expliqués aux patients. Le séjour en cure thermale a pour objectif d’améliorer la qualité du quotidien des patients en apprenant à vivre avec cette pathologie.

 

Les stations thermales proposant des cures « sinusite » :

 

Les thermes de Préchacq-Les-Bains

Les thermes de Bagnères-De-Luchon

Les thermes de Argeles-Gazost

Les thermes de AIx-Les-Bains

Les thermes du Mont Dore

 

 

ACTU – Respirelax L’application des Thermes de Allevard-Les-Bains pour retrouver calme et détente au quotidien

Quelques minutes vous suffiront pour retrouver votre calme, votre sérénité et toute votre concentration avec l’application « Respirelax » des Thermes de Allevard-Les-Bains.

Respirelax est un guide de respiration qui se base sur la cohérence cardiaque. Cette pratique de respiration permet d’atteindre cet état et de recentrer son système nerveux, afin de retrouver un équilibre naturel.

La cohérence cardiaque est un état particulier, comme le présente les Thermes de Allevard les Bains sur son site internet. Celle-ci est un stade physiologique naturel dans lequel les systèmes – nerveux, cardio-vasculaire, hormonal et immunitaire – travaillent de manière efficiente et harmonieuse. Le cœur entre alors en « résonance » avec la respiration qui est forcée.

Aux thermes de Allevard-Les-Bains, cette application est utilisée dans les protocoles de soins des cures thermales. En effet, le stress est source de nombreuses pathologies (anxiété, douleurs, concentration).

Respirelax, utilisée 3 fois par jour, de façon quotidienne, par séance de quelques minutes, permettra de maîtriser rapidement le stress et l’anxiété et d’estomper les douleurs liées.

L’application Respirelax est disponible sur Android et IOS (Apple) gratuitement.

Burn-out et thermalisme. Retrouver sérénité et bien-être dans un milieu naturel et bénéfique pour l’organisme

Le stress professionnel sur le long terme peut être néfaste sur le bien-être tant physique que mental. Ce phénomène, dénommé « burn-out » ou épuisement professionnel, touche de plus en plus de personnes. Certaines eaux thermales sont utilisées afin de soulager des troubles anxieux généralisés. Lorsque ce traitement est associé à un environnement propice à la détente, des effets bénéfiques sont observés sur le patient.  Par rapport à un traitement médical, la cure thermale est souvent considérée comme l’antidépresseur naturel le plus efficace.

 

Le burn-out traduit un état de fatigue et de stress extrême de l’organisme (épuisement psychique et physique). Le burn-out résulte d’une pression quotidienne provoquée par la profession exercée. Si le stress est intense, associé à une importante charge de travail et un emploi dans lequel le contact avec autrui est important, l’individu peut se retrouver submergé. Cet état progressif s’étale souvent sur plusieurs années, jusqu’à l’épuisement.

Ce trouble chronique entraîne une grande fatigue, des troubles du sommeil, des douleurs musculaires et une certaine irritabilité. Cependant, le stress a également une influence sur les émotions et la perception de soi. En effet, il entraine un sentiment d’incapacité, un désintérêt professionnel, un sentiment de déshumanisation et s’accompagne d’un état dépressif important.

Les soins d’eaux thermales, ajoutés aux ateliers d’éducation thérapeutique et à un cadre relaxant font de la cure thermale un traitement naturel et efficace dont les effets bénéfiques, pour l’organisme épuisé, sont visibles.

La composition des eaux thermales utilisées sont riches en magnésium et visent à réduire les troubles psychosomatiques (stress, anxiété et dépression). Les soins ont pour objectifs d’apaiser le curiste tout en réduisant ses douleurs musculaires. Une pratique sportive, des cours de relaxation et de sophrologie ainsi que des ateliers encadrés par des psychologues aideront le patient à retrouver un calme intérieur.

 

Les établissements spécialisés :

Les thermes de Néris Les Bains

Les Thermes de Saint Honoré Les Bains

Les Thermes de Allevard Les Bains

Les Thermes de Saujon

Les Thermes de Bagnères de Bigorre

Les Thermes de Ussat Les Bains

Les Thermes de Divonnes Les Bains

 

 

 

ACTU – Les 3èmes rencontres d’informations sur la Maladie de Parkinson. Le 17 octobre à Ussat-Les-bains.

 

Le Mardi 17 octobre 2017, à la salle de la Crouzette à Ussat-Les-Bains, se dérouleront les 3ème rencontres dédiées à la Maladie de Parkinson. La station thermale de Ussat-les-Bains est la station thermale de référence dans l’accompagnement thérapeutique de la maladie de Parkinson. Cela est notamment dû à son programme dédié à cette pathologie qui est mis en place avec le service de neurologie du C.H.U de Toulouse-Purpan.

Cet événement est organisé en partenariat par les Thermes de Ussat-Les-Bains, l’association Zone Thermale Animation et le comité France-Parkinson de l’Ariège. Cette journée a pour objectif d’informer sur cette pathologie neurologique. Destinée à un large public, cette journée s’adresse aux malades, familles ou personnels soignants. Toutes les personnes sont conviées à partir de 14h30.

Pour les adhérents ariégeois de France-Parkinson, une information sur les programmes d’accompagnement thérapeutique est proposée à 11h00.

Au programme de l’après-midi, 2 conférences :

La première, animée par le Docteur Fabienne ORI-MAGNE, Neurologue au C.H.U de Toulouse, qui abordera le thème : « Maladie de Parkinson : Quelles perspectives pour demain ? ».

La deuxième, animée par M Robert DE GUARDIA, Orthophoniste à Perpignan, qui présentera sa propre méthode de Relaxation Pneumo Phonique (RPP) pour les personnes souffrant de la Maladie de Parkinson.

 

Pour plus d’information sur cette manifestation : contact@thermes-ussat.fr

Enurésie de l’enfant, sommeil & thermalisme Un traitement naturel et efficace contre le « pipi au lit »

 

L’énurésie ou le « pipi au lit », touche environ 10% à 15% des enfants. L’énurésie se traduit par une miction (le fait d’uriner) non maitrisée durant le sommeil. Le diagnostic de l’énurésie se fait à partir de 5 ans, âge où l’enfant doit être capable de contrôler sa vessie. Il existe différents traitements afin de régulariser cette pathologie. La cure thermale se positionne comme un traitement naturel et efficace.

 

L’énurésie est un problème qui touche de nombreux enfants et parfois même certains adultes. Différents facteurs rentrent en compte dans l’analyse des origines de cette déficience (anxiété, culpabilité, difficulté d’intégration sociale, confiance en soi…). Elle doit être prise en charge afin d’être stoppée et ne pas perdurer durant l’adolescence ou la vie adulte.

Diagnostiquée à partir de l’âge de 5 ans, l’énurésie n’est pas uniquement d’origine psychologique. L’immaturité de la vessie, une hérédité familiale et un dérèglement hormonal sont des facteurs expliquant cette pathologie.

Il existe 2 types d’énurésies :

La primaire, si l’enfant n’a jamais été propre.

La secondaire, qui oscille entre période de propreté (> à 6 mois) et période de miction.

Le thermalisme à travers les vertus des eaux très salées, aide l’enfant dans le contrôle nocturne de ses mictions. La cure thermale est un traitement global de l’énurésie, c’est-à-dire que l’enfant aura des soins d’eaux pour son bien-être physique. Il aura également une prise en charge avec des spécialistes (psychologues) afin de dédramatiser la situation et de reprendre le contrôle de sa miction.

 

Les bienfaits des soins d’hydrothérapie à base d’eau thermale chez l’enfant énurétique, un éloignement du contexte familial (école, famille, lit, amis) et une éducation thérapeutique aboutissent à des résultats encourageants.

Les principaux soins :

-          Une cure de boisson, dont la quantité évolue au fil de la cure thermale et adaptée à chaque enfant

-          Des soins de mobilisation en piscine, avec kinésithérapeute

-          Des séances de gymnastique pelvienne

-          Des ateliers thérapeutiques

-          Des rendez-vous et un suivi chez un psychologue

 

 Les stations thermales traitant l’énurésie chez les enfants :

Les Thermes de Salies de Béarn

Les Thermes de Salins les Bains

Les Thermes de Lons le Saunier

Les Thermes de Salis du Salat

 

 

Les stations traitant l’énurésie de l’enfant, proposent aux familles des Maisons à caractère sanitaire.  Ces maisons accueillent, durant les 3 semaines de cure, les enfants sans leurs parents. Une coupure avec le milieu de vie habituel de l’enfant est plus souvent bénéfique pour le traitement de cette pathologie.  Ce séjour dans ces Maisons spécialisées, à l’ambiance de colonie de vacances (avec un temps scolaire pour ne pas prendre de retard) permet aux enfants de dédramatiser leur cas et de rencontrer d’autres enfants dans la même situation.