La station thermale de La Bourboule, un des établissements spécialisés dans l’accueil des enfants souffrant de maladies des voies respiratoires

La bourboule cure enfant Source : Grand thermes de La Bourboule 

Les bénéfices de l’eau sur l’organisme, lors d’une cure thermale, ne sont pas exclusivement réservés aux adultes et plus particulièrement aux seniors. En effet, la cure thermale est accessible aux enfants, dès l’âge de 3 mois.  Certains établissements thermaux du pays se sont spécialisés dans l’accueil d’enfants souffrant de maladie des voies respiratoires. Celui de La Bourboule est reconnu pour ses équipements de qualité (une école de l’Asthme unique en France, des maisons sanitaires adaptées à leur jeune âge ainsi que des espaces de soins thermaux dédiés aux enfants), mais d’autres stations comme Luz Saint Sauveur ou les Thermes de Cauterets sont également des établissements où l’accueil des enfants dans un cadre adapté est mis à l’honneur.

Les infections chroniques des voies respiratoires sont les troubles les plus fréquents chez l’enfant. La réalisation d’une cure thermale est une alternative aux traitements médicaux, souvent lourds et aux effets secondaires nombreux. La station de La Bourboule est spécialisée dans le traitement des rhinites ou des otites principalement d’origine allergique ainsi que de l’asthme et des bronchites à répétition. Il est vrai que grâce à ses eaux bicarbonatées idéales pour traiter de telles pathologies, la cure thermale auvergnate vient, principalement, en supplément d’un traitement ou d’une désensibilisation.

La cure thermale chez un enfant sera d’autant plus bénéfique si sa maladie chronique a un impact dans sa vie quotidienne. L’environnement de cette cure thermale, en plus du programme d’éducation thérapeutique, lui permettra de mieux appréhender sa maladie au quotidien. Différentes études ont montré qu’après une cure thermale et un programme d’éducation thérapeutique, des effets bénéfiques sont observés sur la qualité de vie du petit patient. En effet, les patients reconnaissent diminuer leur consommation médicamenteuse et avoir une meilleure maitrise dans la prise du traitement.

Lors d’une cure thermale, l’enfant peut être accompagné par ses parents lors des soins et activités annexes. Ses soins sont identiques à ceux des adultes mais adaptés et réalisés dans un espace qui leurs est dédié.

 

Pourquoi choisir la station thermale de La Bourboule ?

La station thermale de La Bourboule est située dans le département du Puy de Dôme en Auvergne. Il faut savoir que chaque année, en France, plus de 7 000 enfants partent en cure thermale (toutes pathologies confondues). Pour exemple, l’établissement thermal de La Bourboule a mis en place des moyens efficaces pour l’accueil des petits patients durant leurs 3 semaines de soins.

  • Un espace soin adapté

Chaque établissement thermal peut recevoir des enfants durant leur période de cure. En effet, enfants et adultes réalisent des soins identiques et adaptés à leurs pathologies quel que soit l’établissement thermal choisi. La seule différence pour les enfants accueillis dans cette station, est qu’ils bénéficient d’un espace de soin adapté et plus chaleureux, regroupant tous les jeunes patients auprès d’un personnel formé.

Ce centre pense également aux frères et sœurs du petit patient en leur donnant accès à l’Espace ludique des Grands Thermes de La Bourboule et/ou au centre de Loisirs de la ville durant les différents soins de l’enfant.

 

  • L’école de l’asthme

 

Cette école est unique en France. C’est un centre qui dispense l’Education Thérapeutique pour les patients (enfants ou adultes) atteint d’asthme. Cette maison a pour objectif d’apprendre aux patients à connaitre, comprendre et évaluer la maladie et leur souffle. A terme, cela a pour objectif de permettre la prévention d’une crise et d’agir plus efficacement dans la vie quotidienne.

Si vous ne pouvez pas accompagner votre enfant durant sa cure thermale, des maisons d’enfants à caractère sanitaire existent dans certaines stations thermales. Ce type d’établissement est spécialisé dans l’accueil et l’accompagnement d’enfants de 3 à 17 ans durant leur séjour de 3 semaines en cure thermale (tant durant les soins que dans les activités annexes et la vie quotidienne).

L’encadrement spécialisé veille au bon déroulement du séjour de l’enfant. De plus, si la période du séjour est durant la période scolaire, un suivi est garanti par la structure d’accueil.

La station thermale de La Bourboule peut proposer 4 maisons certifiées par les autorités sanitaires durant la saison thermale (période scolaire et vacances scolaires).

La Bourboule n’est cependant pas l’unique établissement de qualité pouvant accueillir vos enfants. La station thermale de Luz Saint Sauveur dans les Pyrénées est reconnue pour ses soins ORL à destination des enfants. En effet, celle-ci a mis en place un espace de soin sous forme de Ludothèque divisé en différentes parties (lecture, jeux, télé). Ce cadre soigné et agréable permet aux jeunes patients et aux parents de profiter des soins dans un cadre propice et adapté à leurs âges et leurs besoins. La station Thermale de Cauterets, grâce à la qualité de ses eaux obtient également d’excellents résultats dans le traitement des pathologies ORL de l’enfant.

A savoir que tous les établissements thermaux de France sont qualifiés pour accueillir vos enfants durant leur séjour afin de leur proposer des soins de qualité. La seule différence entre ces établissements se retrouve dans la mise en place d’espaces qui leurs sont dédiés (salles de jeux, prise en charge des frères et sœurs, maisons à caractères sanitaires, espaces dédiés aux soins séparés des adultes). Les thermes de La Bourboule, de Luz Saint Sauveur et de Cauterets ont su mettre en place une organisation de qualité, dans l’accueil et les soins. L’ensemble des équipements permet au petit patient de bénéficier au maximum des biens faits de l’eau sur l’organisme, tant par la réalisation des soins que par la participation à des ateliers thérapeutiques.

Les adresses des maisons :

La Pastourelle
160 rue Henri Pourrat – 63150 LA BOURBOULE
RENSEIGNEMENTS & RESERVATION
M. & Mme BARREAU Patrick et Corinne
63150 LA BOURBOULE
Tel : 04 73 65 56 24 – Fax : 04 73 81 13 12


Tza-Nou

230 rue Vercingétorix – 63150 LA BOURBOULE
RENSEIGNEMENTS & RESERVATION
UGECAM-ALPC
63150 LA BOURBOULE
Tel : 04 73 81 31 31 – Fax : 04 73 81 31 39


François & Suzon

2 avenue du Général Gouraud – 63150 LA BOURBOULE
RENSEIGNEMENTS & RESERVATION
63150 LA BOURBOULE
Tel : 04 73 81 02 83 – Fax : 04 73 65 55 34


AEP Ile Aux Enfants

41 rue Henri Pourrat – 63150 LA BOURBOULE
RENSEIGNEMENTS & RESERVATION
Association d’Education Populaire
63150 LA BOURBOULE
Tel : 04 73 81 30 60 – Fax : 04 73 81 19 47

 

« Le moi(s) sans tabac ? » La cure thermale pour arrêter de fumer, fallait y penser.

 

Le mois sans tabac

Source : http://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr

Novembre ou « le moi(s) sans Tabac », un défi national pour arrêter de fumer pendant 30 jours.Vous avez déjà essayé d’arrêter de fumer en utilisant différents moyens (Patchs, cigarette électronique, hypnose, chewing-gum) ? Tous ont échoué ? Pourquoi ne pas choisir un séjour en cure thermale ? En effet, celle-ci peut vous aider dans l’arrêt de la cigarette.

La combinaison de différents soins, prenant en compte les voies respiratoires, les artères, l’alimentation et le stress, a pour objectif d’aider le fumeur à réduire sa consommation et à adopter un meilleur comportement vis-à-vis de cette addiction. Pour faire face à une majorité́ de personnes (60% selon tabac info service) souhaitant arrêter de fumer, des stations thermales ont mis en place des séjours de « sevrage tabagique » d’une semaine afin de les aider tout au long de leur processus d’abstinence.

L’addiction au tabac 

Le tabac agit comme une drogue sur l’organisme du fait de la présence de nicotine. Cela entraîne une rapide dépendance chez le fumeur, qui sera difficile à inhiber.

Cette addiction se traduit par plusieurs symptômes :

  • des sensations de manques
  • un besoin de tabac lors d’une situation de stress
  • un réflexe créé par un mécanisme d’habitude
  • un coupe faim

Cependant, il est prouvé que des situations de stress ou de forte sensibilité entraînent une envie de sortir une cigarette afin d’apaiser ses angoisses.Le tabac n’est pas composé uniquement de nicotine. En effet, lors d’une bouffée, de très nombreuses substances sont inhalées et ont des effets négatifs sur l’organisme. La cigarette qu’elle soit industrielle ou roulée est l’un des premiers facteurs de cancers. Les effets du tabac sont sournois, c’est-à-dire qu’ils mettent de très nombreuses années à apparaitre chez le fumeur ou chez son entourage. Il n’existe pas de « petit » ou « grand » fumeur, le contact avec les différentes substances inhalées entraine de graves soucis au niveau de différents organes (Les poumons, le cœur, la langue, la gorge mais également la vessie ou la peau).

Les séjours en cure de « sevrage tabagique », une multitude de soin pour le bien-être et la détente

Face aux effets néfastes du tabac sur l’organisme, des stations thermales ont mis en place des mini-cures dédiées au sevrage tabagique. Ces cures sont adossées aux orientations primaires des stations, en se basant sur leur savoir-faire ainsi qu’aux caractéristiques de leurs eaux.

La mini-cure thermale n’est pas conventionnée donc ne peut pas être remboursée par la sécurité sociale contrairement à une cure conventionnée de 21 jours de soins consécutifs. Néanmoins, une cure non conventionnée n’a aucun impact sur la qualité des soins et sur l’encadrement médical prodigué. Ce type de séjour se veut « holistique ». Il vise à favoriser autant le bien-être mental que physique dans le but de diminuer le « besoin » de nicotine.

Plusieurs stations thermales en France proposent des cures dédiées aux personnes souhaitant arrêter le tabac. Ces séjours commencent par un rendez-vous chez un tabacologue afin d’évaluer la situation de départ de chaque fumeur.

La station thermale du Boulou, spécialisée dans les maladies cardio-vasculaires, propose un module supplémentaire pendant la cure thermale conventionnée. Toutefois ce module n’est pas remboursé par la sécurité sociale. Les soins dispensés se focaliseront autour du cœur et des artères, avec des soins d’eaux tels que : douche à jet, couloir de marche, des bains ou encore des cures de boissons afin de favoriser la circulation sanguine.

D’autres stations thermales telles que Challes les Eaux, Luchon, La Bourboule sont spécialisées dans le traitement des troubles des voies respiratoires, grâces à des eaux soufrées. Elles présentent des courts séjours de santé (d’une durée de 6 jours) avec des soins tels que : irrigation nasale, gargarisme, aérosols…

L’ensemble de ces établissements proposent des soins d’eaux thermales ayant pour objectif un mieux-être des parties du corps exposées aux substances de la cigarette. En plus des soins d’eaux, ces mini-cures thermales ont inclus, dans leur programme, des activités plus sportives telles que la marche nordique, l’aquagym, le fitness, complétées par des cours de sophrologie et des rendez-vous avec des diététiciens…

Ces rendez-vous, ainsi que la mise en place de programme alimentaire, sont très fréquents. En effet, arrêter de fumer entraîne une augmentation de l’appétit impactant sur une possible prise de poids. Ce facteur peut constituer un des freins dans l’arrêt de la cigarette.

Un séjour en établissement thermal constitue un environnement propice à l’arrêt du tabac. Il est vrai que le patient se retrouve loin de sa vie quotidienne, donc de toutes sources de stress. Contrairement à d’autres méthodes médicamenteuses pour aider la personne dans sa démarche de sevrage, un séjour en eaux thermales est naturel et bénéfique en toute circonstance pour l’organisme.

L’Education Thérapeutique du Patient pendant sa cure thermale. Pourquoi et pour qui ?

Groupe de discussion

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) a été définie en 1998 par l’Organisation Mondiale de la Santé comme étant un « processus continu, intégré dans les soins et centré sur le patient ». Cet atelier peut être proposé en parallèle d’une cure thermale. Il s’adresse principalement aux patients atteint d’une maladie dite « chronique ». L’ETP a pour objectifs d’aider les personnes à mieux comprendre leur maladie et de faciliter la gestion de celle-ci au quotidien.

De nombreuses personnes souffrent d’une maladie chronique, c’est-à-dire d’une maladie nécessitant de nombreuses années de soins. Ces patients peuvent se retrouver face à une inefficacité dans la prise en charge médicale et pharmaceutique de leur pathologie. La cure thermale peut alors constituer une alternative à la médecine classique grâce aux effets antalgiques de l’eau sur l’organisme.

La participation à un programme d’ETP pour le patient, en parallèle de sa cure thermale, a des effets prouvés sur l’organisme et sur la gestion de sa maladie. En effet, lors d’une cure thermale et de l’association de l’ETP, on constate un effet holistique sur le patient, c’est-à-dire un effet positif tant sur le corps que sur l’esprit et donc des répercussions bénéfiques sur la maladie.

 

Explication d’un programme d’Education Thérapeutique pour le patient

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, « l’Education Thérapeutique du Patient vise à aider les patients à acquérir des compétences dont ils ont besoin pour gérer leur vie avec une maladie chronique. Elle comprend des activités organisées y compris un soutien psychosocial, conçues pour rendre les patients conscients et informés des soins et des comportements liés à leur maladie ».

Le programme d’éducation thérapeutique est constitué de différentes étapes réalisées par des professionnels de santé :

  • Un premier entretien privé permettant d’établir un 1er bilan ainsi qu’un programme adapté au patient, afin de répondre à ses besoins et ses attentes.
  • Des activités thérapeutiques individuelles.
  • Des activités thérapeutiques de groupe afin de réunir des personnes ayant des caractéristiques communes, vis-à-vis de leur maladie. Cela permettra de créer des situations de partage et d’échange d’expériences.
  • Un soutien psychosocial, conçu pour rendre les patients conscients et informés de leur maladie.
  • Des séances afin d’évaluer la progression du patient dans la compréhension de sa maladie.
  • Un bilan éducatif.

L’ensemble des ateliers a pour objectifs de faire comprendre au patient sa maladie par l’acquisition de compétences et de savoir sur sa pathologie et ses traitements. Cela rend le patient acteur de sa maladie, donc plus autonome. Ce qui entrainera une amélioration ou le maintien dans sa qualité de vie et celle de son entourage.

 

Exemples de différents programmes existants

Les programmes d’ETP font l’objet d’une autorisation par l’Agence Régionale de Santé (ARS). Ils sont encadrés par différentes lois et décrets relatifs aux conditions d’autorisation des programmes d’ETP et aux compétences requises pour dispenser ces ateliers.

La prescription de l’ETP, en parallèle d’une cure thermale pour un patient souffrant d’une maladie chronique, doit devenir plus fréquente de la part des médecins. En effet, il a été reconnu que lors d’une cure thermale, l’ETP a de meilleurs résultats. Ceci est notamment dû à un cadre de vie différent du quotidien durant les 3 semaines de cure. Il est vrai que le patient est loin de ses soucis et a plus de temps pour lui. Le patient est plus reposé, plus enclin d’être à l’écoute et donc à réaliser un travail sur lui-même et sa maladie. Les établissements thermaux sont des lieux permettant de réunir des patients ayant la même pathologie durant plusieurs semaines, amenant à des discussions entre eux afin de recroiser les différents témoignages.

Les professionnels du thermalisme ont conçu des programmes spécifiques pour certaines maladies chroniques proposés dans certains établissements thermaux, ci-après une liste des programmes certifiés par l’Agence Régionale de Santé en France :

L’asthme :

L’insuffisance veineuse chronique :

  • Thermes de la Léchère (Savoie)
  • Argelès-Gazost (Hautes Pyrénées)
  • Barbotan-les-Thermes (Gers)
  • Luz-Saint-Sauveur (Hautes Pyrénées)

 Le syndrome métabolique 

  • Station thermale de Vichy (Allier)
  • Brides-les-Bains (Savoie)
  • Challes-les-Eaux (Savoie)
  • Eugénie-les-Bains (Landes) :
  • Le Boulou (Pyrénées Orientales)
  • Saint-Honoré-les-Bains (Nièvre)
  • Vals-les-Bains (Ardèche)

La fibromyalgie 

  • Station thermale de Dax (Landes)
  • Station Thermale de Bagnères de Bigorre (Hautes Pyrénées)
  • Station thermale de Barbotan les Thermes (Gers)
  • Station Thermale de Bourbon Lancy (Saône et Loire)

La polyarthrite rhumatoïde

  • Station thermale de Barbotan les Thermes (Gers)

Les pathologies dermatologiques

  • La Roche Posay (Vienne)
  • Uriage (Isère)