Argelès-Gazost, une station engagée dans le traitement du Lymphœdème « post-cancer du sein »

Station thermale Argeles Gazost

Octobre est le mois de l’année consacré à la lutte contre le cancer du sein. En effet, celui-ci est la principale tumeur à laquelle les femmes se retrouvent confrontées. En France, il touche chaque année plus de 48 000 patientes. La station thermale d’Argelès-Gazost sensible à cette pathologie a mis en place une cure thermale afin de réduire le lymphœdème, un effet secondaire fréquent après une chirurgie au niveau de l’aisselle. Ce traitement a notamment été révolutionné par le Thalax Bras, un soin unique mêlant eau thermale et drainages.

La station thermale d’Argelès-Gazost, depuis près de 15 ans, lutte contre le cancer du sein par la mise en place d’une cure thermale composée de différents soins. L’objectif de ces traitements « post-cancer » est de réduire les effets secondaires des traitements afin que les femmes puissent retrouver leur mobilité.

 

Le lymphœdème « post-cancer du sein », qu’est-ce ?

Souvent résumé au terme du « gros bras », le lymphœdème est le principal effet secondaire de l’éradication de la tumeur cancéreuse. Il survient lorsque l’opération s’effectue à proximité de l’aisselle, causée par l’ablation ou la fragilisation des ganglions lymphatiques.

Ce phénomène d’œdème se traduit par une sérieuse augmentation du volume du bras, dû à un ralentissement ou un blocage de la circulation de la lymphe, s’accumulant par l’absence de drainage.

Une patiente peut voir la circonférence de son bras augmenter après l’opération à tout moment (c’est à dire que l’apparition du lymphœdème peut survenir dans les mois ou les années qui suivent). Si le gonflement d’une partie ou de la totalité du bras est au départ indolore, elle devient rapidement douloureuse et gênante. Elle engendre une importante fragilisation de la zone en entrainant des difficultés de mobilité dans la vie quotidienne, voire une incapacité dans l’utilisation du bras.

 

Argelès-Gazost, une station engagée pour le bien-être de ses patientes en « post-cancer » du sein

Située au pied des Pyrénées, dans un environnement naturel et culturel très riche (Lourdes, Gavarnie, Cauterets), la station thermale d’Argelès-Gazost est réputée pour ses traitements de phlébologie. L’établissement a mis au point une cure thermale conventionnée dédiée au traitement du lymphœdème du membre supérieur secondaire pour le traitement du cancer du sein.

Une cure thermale pour le lymphœdème permettra aux femmes ayant subi de lourds traitements d’être accompagnées dans leur convalescence tant physique que morale.

 

Le déroulement de la cure thermale

Les 18 jours de soins consécutifs proposés ont pour objectif de stimuler la circulation de la lymphe dans le bras afin de réduire son gonflement à travers l’association de plusieurs techniques innovantes.

Le programme de cette cure se compose :

  • de drainages lymphatiques individuels, réalisés par des kinésithérapeutes
  • de différents bains hydro-massant suivi de compresses d’eau thermale.

En complément de ses soins, des séances individuelles sont proposées afin de comprendre les différentes méthodes de contention du bras. Des séances d’aquagym adaptées sont également au programme. Celles-ci permettent de réactiver, en douceur, le système veineux et lymphatique.

L’ensemble de ces soins est complété par Le Thalax bras, un soin spécifique de la station pour le lymphœdème des membres supérieurs. Cet appareil de soin effectue des drainages automatisés sous affusion d’eau thermale. Le Thalax Bras est une révolution dans le traitement du « gros bras ».

La station d’Argelès-Gazost est pionnière dans le traitement du lymphœdème, elle met tout en œuvre pour le bien-être de ses patientes. L’Agence régionale de santé de Midi-Pyrénées a reconnu la qualité du programme d’éducation thérapeutique « Therm’œdème » proposé par l’établissement en janvier 2014. Les bénéfices de cette cure sont reconnus et permettent chaque année à de nombreuses femmes atteintes de cette pathologie de retrouver la mobilité de leurs membres.

Ouverture : du 4 avril au 5 novembre 2016

Pour plus d’informations, visitez notre page dédiée à la station thermale d’Argelès-Gazost

 

[PUBLI-REDACTIONNEL] Vivre l’esprit libre en résidences seniors DOMITYS

Residence DOMITYS La Fontaine du Roy - Vichy

Les résidences DOMITYS ont pour objectif de contribuer au bien-être et au bien-vieillir des seniors, en leur apportant des solutions efficaces de lutte contre l’isolement. En effet, les résidences proposent des appartements adaptés pour faciliter leur quotidien, des espaces de détente et de loisirs de 800 m², des activités et animations diverses et variées… De multiples atouts qui ne manqueront pas de les séduire…

L’implantation des résidences DOMITYS répond à une forte demande d’hébergement et à un manque de structures non médicalisées pour seniors valides, soucieux de bien vivre leur retraite dans une résidence sécurisée avec une offre de services complète répondant à leurs besoins et surtout à leurs envies !

DOMITYS est également une opportunité pour les particuliers ou institutionnels souhaitant investir dans un produit immobilier sûr, fiable et performant.

Un investissement zéro souci, unique en son genre :

  • des loyers garantis pendant 11 ans (1) que votre bien soit occupé ou non !
  • des avantages fiscaux exceptionnels grâce aux statuts LMNP “Censi Bouvard” ou “avec amortissement”, qui cumulent le remboursement de la TVA sur le bien avec une forte économie d’impôts ou des loyers peu ou pas fiscalisés (2)!
  • une revente aisée
  • DOMITYS, leader sur le marché avec plus de 15 ans d’expérience, s’occupe en direct de la gestion totale de votre bien !

Ce marché porteur à un bel avenir, grâce notamment à une tendance forte alimentée par deux facteurs : l’augmentation de l’espérance de vie, et l’arrivée à l’âge de la retraite des « baby-boomers ».

Le Groupe AEGIDE-DOMITYS aujourd’hui leader, a fait ses preuves, avec 60 résidences notamment dans les villes à forts attraits pour les seniors et les curistes, comme à Dax, Montrond-les-Bains et bientôt à Vichy.

Aujourd’hui, ils sont plus de 7000 clients, particuliers ou institutionnels, à avoir fait confiance à ce Groupe.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire ou par téléphone au 02 47 51 8000 (appel non surtaxé).

Besoin

(1) En LMNP. Par bail commercial de 11 ans renouvelable. (2) Précisions sur demande

DOMITYS

42 avenue Raymond Poincaré – 75116 PARIS

02 47 51 8000 (appel non surtaxé) – www.domitys.fr

Une fédération thermale pour la région Occitanie

Louis Ferré, président de la fédération thermale de la région Occitanie

Louis Ferré, président de la fédération thermale de la région Occitanie

Conscient du fort potentiel thermal de la nouvelle région Occitanie, Jean-François Béraud, président de la Fédération Thermale et Climatique Française (FTCF), est à l’initiative de la création de la Fédération Thermale de l’Occitanie (FTO) afin de faire évoluer et consolider cette richesse. 

La nouvelle région Occitanie est devenue la première région thermale de France. Elle réunit maintenant les 28 stations thermales de Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon, accueillant plus de 180 000 curistes chaque année.

A l’origine de cette initiative, Jean-François Béraud, président de la Fédération Thermale et Climatique Française (FTCF), est conscient du potentiel thermal de cette nouvelle région. C’est pourquoi, il a voulu réunir l’ensemble des acteurs principaux, à savoir les maires et les directeurs de station thermale. Le 15 septembre dernier, l’annonce officielle du lancement de la Fédération Thermale d’Occitanie (FTO) a été communiquée, avec à sa tête Louis Ferré, actuel maire de la ville de Bagnères-de-Luchon.

L’objectif de cette fédération est d’allier l’ensemble des stations thermales des deux anciennes régions, en réalisant des projets autour de différents axes de travail (état des lieux de marché, investissement, communication sur l’identité thermale et innovation). Actuellement, cette fédération ne regroupe que des stations thermales, néanmoins un élargissement, aux centres de bien être utilisant les eaux de sources minérales, devrait être envisagé dans les prochaines années.

Le conseil d’administration de la FTO est composé de 18 personnes, au sein duquel un bureau de 8 membres a été constitué afin de mener à bien les différents projets.  La région a également annoncé qu’elle aurait une place dans les différentes démarches.

La naissance de cette fédération va permettre une évolution du secteur thermal dans la région Occitanie, tant au niveau de son fonctionnement que de l’attractivité de son image.

 

Source photo : Ladepeche.fr