Maladies Cardiovasculaires et cures thermales

coeurLes maladies cardiovasculaires touchent de plus en plus de patients, elles affectent non seulement le cœur, mais également toute la circulation sanguine (artère, veines, valves, vaisseaux cérébraux et membres inférieurs). Il s’agit de la deuxième cause de décès (juste après le cancer) chez l’homme et de la première cause chez la femme.

Pour pallier contre ces affections, les cures thermales : Royat-Chamalières, Bains-Les-Bains, Le Boulou, Bourbon-Lancy, Saint-Paul-les-Dax, proposent des « Cures Cardiovasculaires » dont le but est de faciliter la circulation sanguine.

La plupart des cures proposent des soins visant à dilater les vaisseaux sanguins (vasodilatation), soit par l’action de la chaleur soit par l’action du gaz thermal. Egalement, de nombreux massages, jets, marche dans l’eau sont proposés afin de prévenir et/ou aider les problèmes cardiaques.

Certaines cures comme Royat-Chamalières, le Boulou, proposent en plus des éducations thérapeutiques prônant une activité physique spécifique,ainsi que des conseils hygiéno-diététiques.

Diététique & Maladies Cardiovasculaires

Au cours de ces cures, les diététiciennes expliqueront aux Fruitscuristes quels aliments éviter et quels sont nos alliés du cœur. Zoom sur ces aliments santés:

1) Les fruits et les légumes : toujours mis en avant, ils apportent non seulement fibres, vitamines et minéraux, mais également des anti-oxydants (AO).

2) Les Anti-Oxydants: Les AO sont des molécules présentes naturellement dans les aliments et ont un rôle protecteur des cellules contre le stress oxydatif. Ils sont répartis par famille:

-carotène : carotte, papaye, abricot, citrouille etc ; polyphénols : tanins (vin rouge); anthocyane (betterave, fraise, mure,raisins noirs…) ; Oxoflavonoïde (pigment jaune : laitue, abricots, soja…).

3) Les graisses: les graisses cuites et saturées (Huile de Palme, fromages, viandes grasses …) sont à limiter, il est plus intéressant de privilégier de bonnes graisses = insaturées contenant des omégas 3 comme le poisson gras (saumon, truite, espadon, thon….), les huiles (colza, chanvre, pépins de raisins, noix, germe de blé…), les noix, les amandes…

4) Les céréales & Féculents:  Intéressantes pour leur teneur en vitamine B et en fibres surtout si ce sont des céréales complètes.

5) Le café, le thé : ne pas en abuser, ils accélèrent le rythme cardiaque.

6) Le sel : l’excès de sel, est l’un des responsables de l’Hypertension artérielle; celle-ci favorise la formation de plaques d’athérome obstruant les artères. Il faudra donc veiller à diminuer la consommation de sel. En effet, la majorité de la population mange du sel en excès, il est donc important de ne pas rajouter de sel systématiquement dans les préparations culinaires et de se méfier des préparations industrielles.

Comme disait « Gagnon », « Le coeur ne dort jamais  » alors protègeons-le!

Bourbon-Lancy, première station certifiée fibromyalgie

C’est avec une fierté toute légitime que la station thermale de Bourbon-Lancy est devenue la première station de France, et pour l’instant la seule, à obtenir l’autorisation de son agence régionale de santé (ARS), pour les soins concernant la fibromyalgie.

Si le dossier a été accepté, là  ou d’autres parmi les plus grandes se sont vue recalées, ce n’est pas un hasard. C’est le fruit de plusieurs années de travail. Pendant deux ans, des sessions ont été organisées en partenariat très étroit avec les associations de malades. C’est grâce à leurs témoignages, leurs remarques, qu’il a été possible de mettre en place un système de soins qui permette de les soulager. La confiance accordée par l’ARS Bourgogne découle de l’application stricte et professionnelle du protocole ainsi mis au point.

Et plus que de simples soins, c’est tout un programme d’éducation thérapeutique qui a été mis sur pieds. Le patient devient ainsi acteur de sa propre santé au lieu de la subir. Il va apprendre à comprendre sa maladie aussi bien sur le plan physique que psychologique ou social. Il apprend aussi à gérer la douleur et le stress. Il découvre  des solutions aux problèmes rencontrés en matière de sommeil, pratique une activité physique adaptée et apprend à utiliser les médicaments à bon escient. Ce qui débouche sur un plan d’action  personnalisé qu’il peut poursuivre une fois  rentré chez lui. Les bienfaits de la cure peuvent ainsi être prolongés durant l’année.

Et pour poursuivre son amélioration dans ce domaine, la station thermale met en place une session de formation pour son personnel les 23 et 24 avril prochains.  Ce sera aussi l’occasion d’une information pour tous les personnels de santé qui sera faite par le docteur Brigitte Sandrin, présidente de l’association française pour le développement de l’éducation thérapeutique.

Des sessions de soins, spéciales fibromyalgie  sont prévues à des dates précises. Pour plus d’information, contacter les thermes de Bourbon-Lancy.

Diabète et cure thermale

Le diabète est une maladie caractérisée par un excès de sucre dans le sang, il peut être de type I ou II, et requiert une prise en charge globale : médicale, diététique et sportive. De plus en plus de cures thermales se consacrent à la prévention et au traitement de cette maladie.

diabete_0

Le diabète touche grand nombre de personne (4% de la population française métropolitaine est atteinte, contre 8.8% dans les DOM) ; c’est pourquoi de plus en plus de cures thermales proposent des « cures spéciales diabète » afin d’apporter des outils d’éducation efficace pour le patient diabétique, dans le but de l’autonomiser au maximum face à sa maladie.

Contrexeville, Vals-les-Bains, Santenay-Les-Bains, Thonon-les-bains, Vittel, Propiac Les bains, etc sont des cures spécialisées dans le traitement du diabète. Au cours de ces cures, le curiste va assister à plusieurs réunions et consultations afin d’agir sur les trois piliers du traitement et de la prévention du diabète, à savoir : le traitement médical, la prise en charge diététique et l’activité sportive

1) Les traitements médicaux.

En fonction du diabète, le traitement diffère. Le diabète de type I touche principalement les personnes jeunes, et se caractérise par une destruction des cellules du Pancréas sécrétrices de l’insuline (= hormone Hypoglycémiante responsable de l’entrée du sucre dans les cellules) , on dit que c’est une maladie « auto-immune » le corps se détruit lui-même et a pour seul traitement médical :  l’insuline par injection.

Le diabète de type II anciennement appelé « diabète gras, de la maturité » ,lui touche principalement les personnes de plus de 40 ans, souvent en excès pondéral. Celui-ci se traite par comprimé appelé les ADO (AntiDiabètique Oraux) dans un premier temps et lorsque ceux-ci ne suffisent plus, il est possible d’ajouter des injections d’insuline.

2) Diététique et Diabète.

L’alimentation du diabétique est l’un des piliers fondamental du traitement mais également de la prévention. Afin d’apprendre à la personne diabétique quoi manger, en quelle quantité et surtout essayer de se battre contre les idées reçues, la cure de Vals-Les- bains (référence dans le traitement du diabète) propose à ces curistes des ateliers diététiques, au cours desquels sont abordés : les règles et groupes alimentaires, les sources de glucides, l’intérêt de ceux ci sur la glycémie, leur importance etc…Le but étant également d’apprendre aux curistes comment se re sucrer lors d’hypoglycémie, apprendre à lire les étiquettes ainsi qu’à cuisiner… Tout cela, dans l’objectif de permettre un équilibre du diabète ainsi que si besoin, une perte de poids. En effet, une perte de 6 kg permet de diminuer de 3% l’hémoglobine glycquée (marqueur de l’équilibre du diabète sur 3 mois, l’idéal est comprit entre 6% -6.5%).

3) Le sport.

Le sport est bon pour le corps et l’esprit, il permet à la personne diabétique de s’évader mais également de perdre du poids. Le sport a un réel impact sur la glycémie et permet de la diminuer. De plus, le diabète étant une maladie silencieuse, qui touche vaisseaux, organes et artères à bas bruit, il est important de protéger ses artères par le sport.

Face au diabète, vous n’êtes plus seul, choisissez la bonne cure!

La rétention d’eau et les cures thermales

Membres gonflés, bagues serrées, fluctuation du poids…. Tous ces symptômes peuvent être le signe de : « rétention d’eau », appelée également « rétention Hydro-sodée » ou œdème. Celle-ci touche plus facilement les femmes, et peut se traiter en cure thermale !

Young woman with cellulite

La rétention d’eau est un phénomène qui se traduit par un gonflement le plus souvent au niveau des pieds, mains, jambes, chevilles, et qui peut survenir dans de nombreux cas : station debout prolongée, chaleur, hormones en période prémenstruelle, ménopause, grossesse, problèmes de circulation sanguine, alimentation trop salée… Elle s’explique par un déséquilibre entre les entrées d’eau (boissons, ….) et les sorties (transpiration, urines…) ; le corps stocke donc plus d’eau qu’il n’en élimine.

Comme expliqué dans les derniers articles, la plupart des cures thermales comme Carnac, Hélianthal, Deauville, Royat-Chamalière, Brides-les-Bains, Anglet, Capvern-les-Bains proposent en  plus des soins thermaux, une prise en charge diététique, tant pour ré-apprendre à manger, contrôler son poids, mais également aider, par l’alimentation, à lutter contre certaines pathologies, comme les œdèmes par exemple.

Diététique et Œdèmes?

1) Une alimentation trop salée peut être à l’origine d’œdèmes. Physiologiquement, l’eau suit le sel, et cela explique le fait de cette rétention. Il est donc conseillé de réduire la consommation de sel : ne plus ajouter de sel dans les préparations, et éviter au maximum tous les produits salés : charcuterie, chips, fromages….

2) Paradoxalement, pour lutter contre la rétention d’eau, il faut boire de l’eau!  La rétention d’eau entretient l’excès de poids, il est recommandé de boire 1.5 litre d’eau par jour minimum , à adapter en fonction de l’activité et de la température extérieure.

Toutes les stations thermales ,comme les célèbres cures thermales de Capvern-les-BainsBrides-les-bainsBagnoles-de-l’Orne, de Thalazur Arcachon, Vittel, etc possède une eau dont la composition chimique particulière lui confère des vertus thérapeutiques, qui, en plus des massages, des drainages et des conseils diététiques peuvent être une solution pour pallier aux œdèmes.

3) Augmentez la consommation d’aliments riches en vitamines et en minéraux: tournez-vous plutôt vers les produits riches en fibres et en vitamines : les farines de blé entier, les fruits, les légumes.

4) Consommez plutôt des viandes maigres, ainsi que du poisson en alternant maigre et poisson gras.

5) Réduisez le café et l’alcool : ces deux boissons étant diurétiques, elles entrainent un déséquilibre de la balance hydrique.

6) Il existe également d’autres procédés comme la phytothérapie (gélule de Bouleau, Pissenlit….) qui peuvent aider.

Ne laissez plus l’eau être un poids !

 

Vidéo : Cure thermale, mode d’emploi (avec medecinethermale.fr)

Chaque année en France, plus de 520 000 personnes, adultes et enfants, suivent une cure thermale pour de nombreuses pathologies comme les rhumatismes, le surpoids, l’asthme, les dermatoses, ou l’insuffisance veineuse.

Medecinethermale.fr vous propose une vidéo de 6′ intitulé « Cure thermale, mode d’emploi ».

Aussi, pour s’informer sur la  médecine thermale et le bien-fondé d’une cure, voici un magazine de 6’ intitulé « Cure thermale : mode d’emploi ».

Au sommaire de ce magazine sur les cures thermales :

- La prescription et la prise en charge d’une cure thermale

Une cure thermale, comment ça se passe ? (organisation, programme des soins…)

-  Le thermalisme, c’est aussi de la prévention thérapeutique


Cure Thermale : mode d’emploi par PROD2013